Les artisans

Les auteures de la méthode

Cather­ine Verkindere

Cather­ine Verkindere a étudié la flûte à bec et la flûte tra­ver­sière au Con­ser­va­toire Roy­al de Musique de Brux­elles. Ses études et recherch­es per­son­nelles l’ont menée par des
chemins de tra­verse (le vio­lon, la musique anci­enne et un pas­sage à l’ULB en Sci­ences Sociales) à inves­tiguer la genèse du tal­ent et les modal­ités de trans­mis­sion du savoir.

Elle a con­sacré sa car­rière à l’étude et à la pra­tique de la péd­a­gogie musi­cale. Ce livre-CD « Flûte alors ! » est le fruit de trente années de recherche et de tra­vail avec les enfants.

 

Paule Van den Driess­che

Paule Van den Driess­che, diplômée du Con­ser­va­toire Roy­al de Musique de Brux­elles pour le piano, le clavecin, la musique de cham­bre, l’harmonie, le con­tre­point et la fugue, est égale­ment licen­ciée en philolo­gie clas­sique (latin/grec). Sa car­rière de soliste et de cham­briste l’a menée à tra­vers le monde. 

Pro­fesseur de piano et de clavecin, elle fut accom­pa­g­na­trice au CRMB des class­es de chant et de musique anci­enne et notam­ment de la classe de flûte à bec de Frédéric de Roos. Elle a étudié et pra­tiqué pen­dant de longues années la péd­a­gogie musi­cale.

Elle a col­laboré à la genèse du pro­jet péd­a­gogique « Flûte alors ! » notam­ment en en écrivant les accom­pa­g­ne­ments mais égale­ment comme accom­pa­g­na­trice attitrée de la classe de Cather­ine Verkindere. Elle est l’interprète au clavecin des CD « Flûte alors ! ». 


Les interprètes du CD

Frédéric de Roos et Paule Van den Driess­che

Frédéric de Roos a étudié la flûte à bec avec Sil­va Devos à Brux­elles et Wal­ter van Hauwe à Ams­ter­dam. Diplômé en musi­colo­gie de l’Université de Brux­elles, il a rédigé plusieurs études et arti­cles con­sacrés à la flûte à bec et notam­ment à sa lit­téra­ture au XVI­I­Ième siè­cle, ce qui lui a per­mis de redé­cou­vrir et d’éditer un réper­toire oublié.

Il a don­né de nom­breux con­certs en soliste avec ses pro­pres ensem­bles (la Pas­torel­la…) ou dif­férents orchestres et ensem­bles de cham­bre à tra­vers l’Europe et le Japon.Les radios et télévi­sions belges lui ont con­sacré de nom­breux enreg­istrements.

Sa nom­breuse discogra­phie, essen­tielle­ment chez RICERCAR, a recueil­li les éloges de la presse inter­na­tionale. Ses enreg­istrements con­sacrés à Vival­di (l’Opus X, les con­cer­ti da cam­era et la Strav­a­gan­za), à Corel­li (opus 4 et 5), à la musique anglaise pour flûte et à Tele­mann (3 CD) ont obtenu des dis­tinc­tions telles que des Dia­pa­sons d’or, le prix de la fon­da­tion Cini pour le meilleur enreg­istrement Vival­di de l’année…

Par­al­lèle­ment à ses activ­ités de con­certiste, il est pro­fesseur de flûte à bec au Con­ser­va­toire Roy­al de Brux­elles depuis 1983, et son directeur depuis 2003.

Il a don­né de nom­breuses con­férences, sémi­naires et for­ma­tions con­sacrées au lan­gage musi­cal baroque. Il donne régulière­ment des stages et mas­ter class­es en Bel­gique et à l’étranger.


L’illustratrice

Marie Wabbes

Marie Wabbes a étudié l’illustration et la gravure à La Cam­bre.

De 1953 à 1968, elle col­la­bore au jour­nal Le Soir pour lequel elle écrit, des­sine et illus­tre des reportages. Pen­dant l’expo 58 elle réalise des reportages dess­inés.

Elle des­sine des jou­ets et des tis­sus d’ameublement des­tinés aux enfants. En 1960, elle épouse l’architecte d’intérieur Jules Wabbes dont elle a qua­tre enfants qu’ils élèvent à la cam­pagne dans une grande mai­son, entourés d’animaux. Elle col­la­bore à divers­es revues, des­sine des affich­es, écrit et illus­tre des albums pour enfants pub­liés en France, en Angleterre et aux Etats-Unis. Elle tra­vaille en Grande Bre­tagne pour Walk­er Books et met sur pied des stages de for­ma­tion au méti­er d’illustrateur pour des jeunes artistes africains. Elle fonde la sec­tion fran­coph­o­ne de l’IBBY. En 2006, elle a reçu le pre­mier Grand Prix de la Com­mu­nauté française pour son apport à la lit­téra­ture de jeunesse et l’ensemble de son œuvre. Le nom­bre d’albums pour enfants qu’elle a pub­liés s’élève à plus de 180. En 2015, elle reçoit le Prix Scam « Lit­téra­ture-Illus­tra­tion jeunesse ».